ACCUEIL
TRAITÉ SUR L’ANTARCTIQUE
PROTOCOLE SUR L'ENVIRONNEMENT
ECHANGE D’INFORMATIONS
OUTILS ET RESSOURCES
 
     
 
 RCTA
 Parties
 Réunions
Rapports finals
Documents
 Thèmes
Fins pacifiques et inspections
Science et opérations
Protection de l’environnement
Tourisme
Autres thèmes
 Principaux documents
 Accords connexes
 
  Accueil > Traité sur l’Antarctique > Tourisme et activités non gouvernementales

Tourisme et activités non gouvernementales

 

Depuis les premières expéditions commerciales dans les années 50, le tourisme commercial maritime comme aérien a connu une croissance constante. Le nombre total de touristes qui ont visité l’Antarctique en 2007-2008 s’est élevé à quelque 46.000. La grande majorité de ces touristes se rendent à bord de navires dans la péninsule Antarctique, une région qu’il est possible d’atteindre de ports d’Amérique du Sud en quelques jours quelques jours. C’est en 1977 qu’ont commencé les vols réguliers de tourisme aérien qui se sont développés avec l’utilisation d’aéronefs à passagers en provenance d’Australie.

Les principales normes et lignes directrices de la RCTA qui régissent aussi bien le tourisme que les organisateurs d’expéditions touristiques figurent dans les lignes directrices pour le tourisme jointes à la Recommandation XVIII-1 (1994). Outre l’établissement de lignes directrices pour les expéditions touristiques, la RCTA requiert également des expéditions touristiques qu’elles soumettent des rapports sur leurs visites. Les lignes directrices de 1994 ont été complétées en 2004 par les lignes directrices sur les plans d’urgence, les assurances et d’autres questions.

La mesure 4 (2004) qui établit les dispositions dans ces domaines est en cours d’approbation par les Parties consultatives.

La RCTA établit également des lignes directrices spécifiques pour les sites les plus visités par les touristes. Ces lignes directrices donnent notamment des orientations pratiques aux voyagistes et des conseils sur la manière dont ils doivent organiser les visites de ces sites, compte tenu de leurs valeurs environnementales.

La plupart des voyagistes qui opèrent dans l’Antarctique sont membres de l’Association internationale des organisateurs de voyages dans l’Antarctique (IAATO), qui elle aussi prend part à la RCTA en qualité d’expert invité.

En 2011, conformément à la résolution 3 (2011), la RCTA a adopté les lignes directrices générales pour les visiteurs en Antarctique, qui offrent des conseils généraux pour les visites, dans le but d’éviter qu’elles ne produisent des incidences négatives sur l’environnement, ni sur ses valeurs scientifiques et esthétiques.

Les Parties intègrent le Traité sur l'Antarctique et son Protocole relatif à la protection de l'environnement au droit national. Les législations nationales établissent un régime d'autorisation pour les activités en Antarctique et les visiteurs admissibles doivent préalablement obtenir les permis nécessaires de l'Autorité compétente pertinente de chaque Partie du Traité sur l'Antarctique.

 

   
  Documents
Directives pour les visiteurs 1994 (Recommandation XVIII-1)
Tourisme Directives 2004 (Appendice de Res. 4 (2004))
Lignes directrices générales pour les visiteurs de
l’Antarctique (Appendice de Res. 3 (2011))
Lignes directrices relatives aux yachts (2014)
CEP Tourism Study 2012
 
 
  Information
Lignes directrices pour les visites de sites
Mesures de la RCTA relatives à Tourisme
- Autorités nationales compétentes
 
 
  Sites apparentés
IAATO
SAR Centres de coordination (COMNAP)
 
 
 
 
Sur nous | Carte du site
ENGLISH | |
FRANÇAIS
|  
 
 
  Copyright © ATS 2011